Gâteau à damier de bûcheron

Je partage 🙂

Après mon tuto complet sur la fête bûcheron,  je te livre mon secret sur la pièce centrale du buffet : un plaid cake ! Kezako ? C’est un gâteau à damier de bûcheron qui reprend le motif de la célèbre chemise à carreaux rouges et noirs quand on le découpe. Sans oublier des écorces en chocolat pour un effet tronc d’arbre…

Il correspond juste à ce que j’avais imaginé <3

Cuire les gâteaux (3 de la même taille)

Choisir son type de gâteau

Alors là, c’est une question de goût, voire de praticité (oui, le mot existe dans le dico mais à savoir s’il est employé bien comme il faut, ca c’est une autre histoire ^^)

De base, pour un gâteau qu’on doit sculpter, j’ai tendance à conseiller des gâteaux assez denses comme un quatre-quarts ou un madeira cake. Plus il y a de farine, plus il est lourd et costaud. Cela facilite la découpe qui est propre, nette et sans trop de miettes.

Mais ? Je vois plein de miettes sur la photo ? Normal, j’ai choisi un gâteau aéré et super rapide à préparer : la traditionnelle génoise. J’aurais pu prendre ma recette préférée au niveau gustatif en optant pour un molly cake mais c’est beaucoup plus long à cuisiner. Cette recette est tellement facile au robot avec seulement 3 ingrédients, pas de blancs à monter, on peut même la parfumer ou remplacer un peu de farine par de la poudre d’amandes.

Bref, je me répète, c’est une question de goût et de praticité (ok, seulement 13 points au scrabble pour ce mot mais je l’aime vraiment bien)

J’ai opté pour 3 mini génoises dans un moule de 16 cm de diamètre avec les proportions suivantes pour chaque gâteau :

  • 2œufs
  • 60 g de sucre
  • 60 g de farine

La démarche est très simple si tu possèdes un robot chauffant. Tu mets les oeufs et le sucre ensemble, tu mets le chauffage à 40 degrés (celui du robot, pas ton radiateur…) et tu fouettes  à fond (la pâte, pas ton mari). Dès que la température est atteinte, tu coupes la température et tu attends que ca redescende à température ambiante, même si en réalité, le mélange doit avant tout doubler de volume et c’est plus rapide que le refroidissement complet.

Ensuite, tu verses la farine tamisée et tu mélanges à l’aide de la spatule très délicatement. Et là, faut pas te louper, si on dit délicatement, c’est délicatement. Sinon, pouf tout retombe et ce n’est pas aéré…

Tu n’as pas de robot ? Too bad….Tu peux :

Choisir ses colorants

Avec une génoise, qui est une pâte hyper fragile, je recommande deux colorants :

  • colorant rouge en poudre
  • cacao amer

Avec ces 2 ingrédients, on peut obtenir facilement 3 teintes : rouge, rouge foncé, marron

ATTENTION ! Les 2 colorants ne s’utilisent pas de la même manière.

  • Teinte rouge : on ajoute le colorant rouge pendant l’étape où l’on fouette les oeufs et le sucre
  • Teinte rouge foncée : on ajoute la poudre pendant l’étape ou l’on fouette les oeufs et le sucre ET on remplace une partie de la farine par du cacao amer pour foncer le rouge. Trop de poudre au final risque de faire retomber la pâte sinon (environ 55g de farine pour 5g de cacao amer en plus du rouge)
  • Teinte marron : on remplace une partie de la farine par du cacao amer (j’ai fait 40g de farine pour 20g de cacao amer). si tu ajoutes au lieu de remplacer, la pâte va retomber…(oui, j’ai testé…)

Mini FAQ :

  1. Est-ce que je peux remplacer du colorant poudre pour du liquide ? Hum non, je ne m’y risquerais pas. Peut-être du colorant gel mais le mieux reste la poudre car ca ne modifie pas la texture finale
  2. Combien de temps de cuisson ? Ca dépend, ca dépasse ! Déjà un four en mode pâtisserie (pas de chaleur tournante) et on plante un couteau, la pointe doit ressortir propre mais humide. Si elle est sèche, le gâteau est déjà trop cuit
  3. Comment je démoule ? (avec du jus de pruneaux pardi) On démoule gâteau à froid. Il risque de désagréger à la sortie du four.
  4. C’est quoi les traces blanches sur le dessus de mes gâteaux ? C’est de la farine. Je beurre mes moules à l’ancienne (beurre fondu + farine). Ca évite les affreux sprays comme aux USA ou d’utiliser (trop) de papier cuisson.
  5. Je peux les cuire en avance et comment je les conserve ? Tu peux les congeler mais tu peux aussi les cuire 2 jours avant. Tu les démoules à froid puis tu les emballes sous vide. Je les ai mis au frais quand même histoire qu’ils soient plus faciles à découper

Découper et assembler le damier

Ca c’est l’étape ou il ne faut pas te louper sinon tu recommences tout.
Il y a deux phases : découper et assembler.

Découper les gâteaux pour former un gâteau à damier régulier

Ce qu’il faut, c’est créer des gabarits pour que ce soit le plus régulier possible.
L’idéal c’est de faire un croquis et de mesurer…puis d’imprimer et de découper les cercles.

Voici mon croquis. La valeur en rouge changera selon le rayon (diamètre / 2 ) de ton gâteau à toi 🙂
Il y a sûrement une méthode plus simple mais celle-ci fonctionne bien pour que les formes soient des cubes (carrés 3d) plutôt que des parallélépipèdes rectangles (rectangles en 3d).

Pour découper correctement , il faut :

  1. poser correctement les gabarits
  2. découper avec le couteau bien droit en prenant son temps et en tenant le gabarit
  3. faire ces étapes avant l’apéro

Et voilà ! Tu as donc 3 fois 3 anneaux.

Assembler les anneaux pour former le damier

Un damier ? c’est facile. Mais c’est généralement composé de 2 couleurs.
Ici, non seulement nous avons 3 couleurs mais il faut que ce soit harmonieux comme le motif de la chemise.

Il y avait donc plusieurs combinaisons possibles et après avoir regardé un max de tutos,  j’ai finalement choisi celle-ci :

  • gauche : marron – rouge – marron
  • centre : rouge – rouge foncé – rouge
  • droite : rouge foncé – marron – rouge foncé

Et pour que ce soit bien clair, j’ai mis les gâteaux dans le bon ordre.
A gauche celui du bas, puis celui du centre et celui de droite tout en haut.

Zoom sur le résultat, c’est ce qui me paraissait le plus harmonieux avec 3 gâteaux de 3 anneaux. L’idéal pour un gâteau à damier reste 4 gâteaux et 4 anneaux mais ca demande plus de matières et plus de temps…

Superposer les couches

A partir du moment où je superpose les couches d’un gâteau, j’essaye de travailler sur le support final. Ici, il s’agit d’une super assiette type « tronc » trouvée juste ici.

Même si l’assiette a été lavée, je préfère placer un peu de papier cuisson sous le gâteau. Il dépasse de 5mm autour du gâteau, cela permet de ne pas trop salir le support quand on va lisser le tour. Ca rend aussi l’ensemble hyper glissant, n’hésite pas à le fixer sur l’assiette ^^

Alors, pour surfer sur la vague du  » vite fait bien fait  » pas de ganache mais de la pâte à tartiner bio entre chaque couche de gâteau puis sur le côté et le dessus. Et zou, un petit tour au frais pour que ca fige.

Des écorces de tronc en chocolat

J’ai repéré des décos de gâteaux type tronc d’arbre avec des écorces plus vraies que nature. L’astuce est simple mais terriblement efficace :

  1. faire fondre du chocolat noir et le verser sur du papier cuisson
  2. poser une 2ème feuille par dessus et bien étaler à l’aide d’un rouleau
  3. enrouler autour d’un rouleau et placer qqs heures au frais
  4. dérouler et casser les écorces si besoin
  5. saupoudrer de sucre glace
  6. placer sur le gâteau en collant avec de la pâtre à tartiner si besoin

A noter que plus le rouleau est large, plus les écorces seront larges également. L’idéal aurait été un rouleau plus fin avec mon gâteau petit format mais c’est vraiment pour chipoter…
J’en ai profité également pour dessiner sur le dessus du gâteau à damier avec un pique en bois pour faire comme des nervures de tronc.

Astuce : on peut aussi rectifier les hauteurs des écorces en coupant avec une paire de ciseaux (bien propre of course !)

Mini-banderole et cake topper

Ce que je préfère dans ces petits gâteaux « simples » c’est que je peux adapter la déco comme je le veux. Au mons, il colle parfaitement à la déco finale. Et c’est aussi, il faut le dire, beaucoup plus digeste rapide qu’une déco en pâte à sucre 😉

Cake topper

Le cake topper est juste le rappel du petit ours de la sweet table bûcheron …

Mais en y ajoutant son âge en mode chemise à carreaux 🙂

Mini-banderole de gâteau

Adepte du cake bunting, c’est devenu ma marque de fabrique dans les gâteaux depuis qqs années. Comme souvent, je me base sur la grande banderole murale…

…et je l’adapte en mini fanions. Et ca fait son p’tit effet avant la découpe du gâteau 🙂

Les banderoles sont comprises dans le kit bûcheron que j’ai créé (et complètement personnalisables) si tu veux organiser une fête sur le même thème.

Et c’est très simple d’utilisation : impression – découpe – collage.

Et voilà, tu connais tous les secrets de ce gâteau à damier de bûcheron aux couleurs de nos magnifiques chemises canadiennes <3

Si tu veux jeter un oeil à toute la petite fête sur le thème bûcheron c’est par ici

Pour d’autres idées de thème, c’est ici que ca se passe !

Laisser un commentaire

shares
%d blogueurs aiment cette page :